Du dessin où vibrent encore les lignes et les points, pour créer le mouvement dans une suspension gracile et majestueuse. De la chorégraphie des corps humains à la danse des bras et des tentacules. Méduse, venimeuse, Malagua, mauvaise eau. Ici, légèreté, quiétude et silence presque orientaux dans un espace libre et ouvert, pour apprendre à nager à contre-courant des eaux troubles, des lendemains, de l’existence occidentale. Ou, tout simplement, de magnifiques traits noirs sur une feuille blanche.